+0 332 548 954

contact@site.com

Clarifier la situation

octobre 29, 2018 - Severine

No Comments

Le temps du repas se prépare en amont et pas seulement une fois à table.

Ne vous est-il jamais arrivé de ne pas avoir faim parce que vous étiez contrarié ou angoissé ? Pour votre enfant c’est pareil voire exacerbé à cause de ses difficultés.

Il faut donc également prêter attention à ce qui se passe avant de passer à table, c’est-à-dire à toutes les activités que votre enfant aura faites avant l’heure du repas ! Ainsi une activité trop intense ou chaotique, un manque d’exercice physique, des heures passées devant un écran… tout cela peut entraver la bonne coopération de votre enfant au cours du repas.

Quant au temps du repas en lui-même, il peut être très angoissant car les enfants ne savent pas toujours clairement comment le repas va se dérouler ni ce qu’on attend d’eux en pareille situation. Pour garantir une certaine sérénité il faut mettre en place différentes stratégies afin de clarifier la situation.

 

Mise en place de routines

  • Manger à des heures fixes: instaurer des heures de repas fixes et interdire à l’enfant de manger en dehors des repas permet de rythmer la journée. Ainsi vous pourrez influencez le comportement alimentaire de l’enfant en décidant le moment, le nombre et le contenu du repas. Cela habituera également le corps à envoyer le signal de la faim au moment opportun.
  • Manger toujours au même endroit: cela permet de donner à l’enfant des repères et de canaliser son esprit sur une activité bien précise.

 

Communication visuelle et concrète

Éclaircir certains aspects du repas de manière visuelle et concrète peut s’avérer utile pour votre enfant. Votre enfant peut en effet se poser diverses questions sans parvenir à vous les poser et c’est donc à vous, parents, d’anticiper ses craintes, questionnements face au temps du repas :

  • Où dois-je manger ? Attribuer une place fixe à votre enfant ou, pour plus de flexibilité, un siège avec sa photo lui permet de savoir directement où il doit s’asseoir et sera donc moins perdu. Lorsqu’il y a des invités, pensez à prévenir votre enfant à l’avance et choisir avec lui quelle place il occupera ou à le faire manger seul avant tout le monde afin que le temps du repas soit agréable pour tout le monde.
  • Quand allons-nous manger ? Les temps d’attente sont souvent pénibles pour les enfants avec autisme, il est donc préférable que tout soit préparé avant qu’il n’arrive à table. De plus ils ont tendance à ne pouvoir faire qu’une activité à la fois et si vous préparer le repas à côté de lui alors qu’il fait autre chose, il va penser que c’est l’heure du repas. Pensez à lui faire faire son activité dans une autre pièce que celle où il mangera. Pour l’aider à anticiper l’arrivée d’un repas, un agenda ou un planning journalier peut s’avérer nécessaire.

 

 

  • Qu’allons-nous manger ? Votre enfant doit se sentir en sécurité si vous voulez parvenir à le faire manger. Il a besoin de savoir ce qui l’attend ! Pour cela vous pouvez établir un menu (écrit, avec des images ou des photos), vous pouvez lui proposer de venir préparer le repas ou voir ce qui sera servi avant de passer à table.

 

  • Combien dois-je manger ? Si votre enfant refuse de manger ou n’a pas souvent faim, il sera plus simple pour vous de le faire manger en lui proposant de petites proportions quitte à le faire manger plusieurs fois dans la journée. Vous pouvez également utiliser des pictogrammes lui indiquant le nombre de cuillère qu’il doit prendre avant d’obtenir l’aliment qu’il souhaite. Nous vous conseillons également de ramener les casseroles à la cuisine afin de ne pas saturer sa vision d’un trop plein de nourriture.

 

 

  • Combien de temps dois-je rester à table ? Comme pour toutes autres activités, votre enfant a besoin de connaitre le déroulement du repas et sa durée. Vous pouvez ainsi lui proposer un système de cartes indiquant le nombre d’étapes encore à suivre, vous pouvez aligner devant lui les différents plats composant le repas ou encore utiliser un timer afin qu’il sache combien de temps il doit mettre pour manger son assiette.

 

 

 

NB : Toutes ces règles de vie à table – ce qu’on peut/doit ou non faire à table-  doivent être explicitées à votre enfant en utilisant par exemple des photos, images ou encore par écrit de. Cette « charte » peut être placée à côté de votre enfant afin qu’il puisse s’y référer et savoir ce qu’on attend de lui.

 

 

 

Différencier situation d’alimentation vs situation d’apprentissage

Apprendre à manger nécessite de faire des expériences culinaires  s’écartant des comportements préconisés à table : prendre avec les mains, ressortir les aliments de la bouche, ne manger qu’un petit morceau…

Il faut donc clairement différencier les moments où l’enfant est en situation d’alimentation et ceux où il est en situation d’apprentissage.

Severine

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *